jeudi 3 janvier 2008

Pont de Pierre
21 décembre 2007

La Garonne subit directement les marée de l'Océan Atlantique. Ainsi, à Bordeaux et même en amont, son niveau varie continuellement. Ce n'est que lorsqu'elle est à marée haute que les reflets des lumières de la ville sont les plus intéressants, puisqu'aucun courant ne les altère.
Voici donc le Pont de Pierre et son double mouillé, saisis à marée haute.

1 commentaire(s):

Fanette a dit…

Ben, maintenant, on veut voir la même à marée basse, pour comparer...